Le plan local d’urbanisme

Le PLU est un document établi à l’échelle d’une commune ; le PLU s'établit à l'échelle d'une communauté de communes ou d'agglomérations. Le PLU fixe les règles générales d’utilisation du sol par zone, les servitudes d’urbanisme, ainsi que les orientations d’aménagement sur le territoire de la commune (ou de la communauté de communes ou d'agglomérations). Ils ont été introduits par la loi Solidarité Renouvellement Urbain (SRU) pour remplacer, à terme, les Plans d’Occupation des Sols (POS), afin de répondre aux exigences de la nouvelle loi. Ils doivent comporter, en préambule, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), qui définit les orientations générales d’aménagement et d’urbanisme retenues.Le PLU est un document plus complet et plus opérationnel que l ‘ancien POS devenu obsolète C’est un document opérationnel et stratégique plus ambitieux que le POS, devant incarner un vrai projet de développement, notamment au travers du PADD et intégrer un diagnostic préalable et une participation accrue des citoyens. En Guadeloupe la majorité des communes possède un PLU opposable aux tiers 

Question/réponse


Pourquoi et quand consulter le PLU?


Le PLU est le document réglementaire régissant les parcelles de terrain (et non les voies publiques), qui conditionne vos droits à construire et les contraintes d'intervention sur le territoire qu'il couvre. Il est donc conseillé de le consulter avant d'entreprendre toute démarche d'intervention sur les terrains ou les bâtiments dont vous êtes propriétaires, afin de vous assurer que les travaux que vous souhaitez entreprendre sont bien conformes à la loi, et que les autorisations ne vous seront pas refusées (Déclaration Préalable de travaux, Permis de Construire…).


Où peut-on consulter le PLU?


Le PLU est accessible librement, souvent sur demande, dans la mairie de votre commune. Les services d'urbanisme sont tenus de le mettre à disposition et d'en autoriser la reproduction, qui peut être néanmoins payante !

De plus en plus de PLU/PLUi de grandes villes sont disponibles sur leur site Internet.


De quoi se compose le PLU ?


·      Le rapport de présentation : il présente un diagnostic de la commune, un état initial de l'environnement, ainsi qu'une évaluation des risques du projet global sur l'environnement. Il expose et justifie également les motifs qui ont servi à réaliser le PADD et le règlement.

·      Le PADD : il définit les orientations stratégiques en matière de renouvellement urbain, de qualité architecturale et de protection de l'environnement, ainsi que le programme d'actions et de principes qui en découle.. C’est un document concis , aisé de lecture permettant à touts de comprendre le projet communal

·      Le règlement : il délimite les différentes zones. On citera les principales :

Zone U : ce sont les zones déjà urbanisées, qui n'ont pas besoins d'équipements supplémentaires.

Zones AU : ce sont les zones à urbaniser.

Zones A : ex zones NC du POS-ce sont des zones agricoles à protéger en raison de leur potentiel agricole, et où sont autorisées seulement les constructions à usage agricole ou à usage de service public (ou collectif).

Zones N: ex zones ND du POS -ce sont les zones naturelles et forestières à protéger en raison de la qualité des sites, ou du milieu naturel, et des paysages.


Le règlement fixe les règles applicables dans chacune des zones, qui peuvent concerner, par exemple, si la collectivité le souhaite, la forme des bâtiments, les couleurs, les hauteurs, le stationnement, la gestion des eaux pluviales, les rapports à la rue et à la mitoyenneté...

·      Les annexes et les documents graphiques : ce sont des documents explicatifs écrits et graphiques qui viennent compléter le règlement (liste des servitudes d'utilité publique, annexes sanitaires…).

·      

Doit-on respecter le PLU ?


Le PLU n'est pas un document d'information, mais un document légal. On dit qu'il est «opposable aux tiers». Ne pas appliquer les prescriptions du PLU constitue une infraction grave pouvant engager votre responsabilité pénale.


Peut-on participer à l'élaboration du PLU?


La loi sur la démocratie de proximité du 27 février 2002 engage les communes à organiser la concertation avec les citoyens pour l'élaboration du PLU, notamment à travers les conseils de quartier (obligatoire dans les communes de plus de 80.000 habitants).

De plus, avant l'entrée en vigueur du document, la loi impose l'organisation d'une «enquête publique» par le biais d’une concertation renforcée des habitants. L'enquête est annoncée par affichage en mairie. Un registre est tenu dans la mairie où se met en place le PLU, afin que chaque personne désireuse de donner son avis et de faire des propositions puisse le faire. Ce registre sera analysé par un commissaire enquêteur désigné par le préfet ou par le président du tribunal administratif, qui rendra un avis (favorable, favorable avec recommandations, défavorable…). Selon l'avis du commissaire enquêteur, le PLU pourra être modifié par le conseil municipal.


Les évolutions vers le PLUi pour les petites communes :


L’État, à travers la loi portant Engagement National pour l’Environnement (ENE) du 12 juillet 2010, a promu les plans locaux d’urbanisme intercommunaux (PLUi). Le développement des PLUi dans des territoires à faible ingénierie, s’étendant parfois sur de très petites communes qui n’avaient jamais été couvertes par un document d’urbanisme, appelle à une simplification de leur élaboration, notamment dans les secteurs où la demande de construction neuve est très faible voire inexistante. En réponse à ces enjeux de simplification du document d’urbanisme, tant du point de vue de sa rédaction que de son utilisation, les auteurs de PLUi peuvent désormais définir une ou plusieurs zones urbaines (ZU) dont la réglementation renverra aux articles de fond du Règlement National d’Urbanisme (RNU). En Guadeloupe compte tenu de la taille des communes qui pour chacune d’entre elle constitue une potentielle minorité de blocage, la mise en œuvre de PLUi est difficilement envisageable en l’état.



Règlementation


·      Code de l'Urbanisme, articles L121-1 et L123-1 et suivants et R121-1 et R123-1 et suivants

·      Loi Solidarité, Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000, article 1er-I


POINTS-CONSEILS AUTRES ARTICLES DISPONIBLES

Conseils en communes annulés durant la période de confinement

Le conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Guadeloupe informe qu’en raison de la situation actuelle, toutes les permanences conseils en communes sont annulées jusqu’à nouvel ordre.Les demandes de conseils sont à effectuer soit par...
publié le 28/04/2020 POINTS-CONSEILS

Surface de plancher

La surface de plancher est égale à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau clos et couvert, calculée à partir du nu intérieur des façades. Les loggias, toitures-terrasses, balcons ne sont pas considérés comme étant des éléments clos et couverts,...
publié le 28/04/2020 POINTS-CONSEILS

OPAH (Opération programmée d’amélioration de l’Habitat)

Une opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH), est une procédure concertée entre l'état, l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) et une ou plusieurs collectivités territoriales (commune, établissement public intercommunal, département) qui...
publié le 28/04/2020 POINTS-CONSEILS

Lotissement

Constitue un lotissement toute « division en propriété ou en jouissance d'une unité foncière ou de plusieurs unités foncières contiguës ayant pour objet de créer un ou plusieurs lots destinés à être bâtis »Le nombre de lot créés n’est plus pris...
publié le 28/04/2020 POINTS-CONSEILS
Autres articles
de Points-Conseils
CONSEILS RUBRIQUES CONNEXES

Contactez-nous

Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Guadeloupe
Centre Commercial Le Pérou
Bâtiment B n°46
Petit-Pérou
BP 136
97181 Abymes Cedex
Tél : 0590 81 83 85 – Fax : 0590 81 74 76
Mail : contact@caue971.org